Logo de l’Université de Vienne
extension-24px
Le défi

La bibliothèque avait besoin, en même temps que de protéger sa précieuse collection, de renforcer l’indépendance des étudiants pour libérer son personnel, afin que ce dernier puisse se consacrer à offrir des expériences d’apprentissage enrichissantes.

mediation-24px
La solution

Avec l’aide de Bibliotheca, la bibliothèque a converti toute sa collection de la technologie EM à la technologie RFID et installé des bornes selfCheck offrant des fonctionnalités de paiement ainsi que des portiques de sécurité RFID.

done_all-24px
Le résultat

Les bornes et portiques flambant neufs se fondent à merveille dans l’architecture moderne très aérienne de la bibliothèque, et les étudiants peuvent rechercher, emprunter et restituer des documents en toute autonomie pendant que le personnel s’attache à des activités valorisantes de conseil, d’information et d’éducation.

Quand la RFID modernise l’accès à l’art

La bibliothèque de l’Université des Arts appliqués de Vienne a récemment converti toute sa collection de la technologie EM à la technologie RFID dans le cadre de son projet de rénovation et de modernisation.

La nouvelle bibliothèque, agrandie et transformée, s’affiche sur le campus tout en lumière et en transparence. Cet ouvrage résolument moderne et ouvert, au design signé par le cabinet d’architectes Riepl Kaufmann Bammer, a été installé à l’étage supérieur d’un bâtiment afin de tirer pleinement parti de la luminosité. L’espace, aménagé de manière minimaliste, est structuré par des étagères au style sobre. Cette esthétique linéaire s’étend aux zones dédiées à l’étude, aux coins réservés à la lecture et au guichet. Les bornes de libre-service et les portiques de sécurité se fondent harmonieusement dans cette ambiance futuriste épurée, tant les portiques RFID transparents de Bibliotheca sont discrets et les deux bornes selfCheck 1000 élégantes.

Les motivations à l’adoption de la RFID

L’Université des Arts appliqués de Vienne s’efforce d’incarner un modèle d’éducation contemporaine dans un environnement social changeant. Le passage à la RFID s’inscrit dans la logique de cette mission en hissant la bibliothèque de l’établissement au rang de véritable bibliothèque d’enseignement moderne. Attachée à promouvoir la littératie informationnelle, l’équipe de l’Université offre un service de conseil dédié, des salles d’événements ainsi qu’un espace très bien équipé d’apprentissage autonome.

« Nous sommes ravis de pouvoir utiliser la technologie RFID pour renforcer l’autonomie de nos usagers. Cela libère notre personnel, qui peut alors se consacrer à des interactions plus enrichissantes ailleurs dans la bibliothèque », déclare Sybille Hentze, directrice de la bibliothèque universitaire.

La bibliothèque se veut un centre communautaire, un lieu d’échange, d’inspiration et de dialogue. L’une des principales motivations pour passer de la technologie EM (à codes-barres) à la technologie RFID était de réduire la charge de travail des employés en automatisant les activités routinières tout en assurant de façon fiable la sécurité de la collection.

« La RFID nous permet de moderniser nos services de différentes manières : libre-service pour les emprunts et les retours, gain de temps grâce au traitement par lots, gestion des comptes et paiement des pénalités de retard directement via selfCheck. Et tout cela en seulement quelques clics », se réjouit Johanna Totschnig, directrice adjointe de la bibliothèque universitaire.

Le logiciel quickConnect intégré aux bornes selfCheck est intuitif et fiable. Les utilisateurs peuvent accomplir une myriade de tâches directement à une borne sans avoir à faire appel au personnel, ce qui fait gagner du temps à tout le monde. De plus, les usagers bénéficient d’une confidentialité accrue en payant leurs pénalités de retard et autres frais à une borne.

« Nos étudiants sont toujours agréablement surpris de voir à quel point il est simple et rapide de se connecter sur ces appareils. Pour eux, c’est vraiment un avantage de pouvoir emprunter et restituer des documents, gérer leur compte et effectuer leurs paiements de façon autonome sur les bornes selCheck », ajoute Sybille Hentze.

À l’époque des smartphones, les utilisateurs attendent des processus aussi simples et rapides. Le personnel est lui aussi ravi de la simplicité de fonctionnement des appareils, ainsi que du gain d’efficacité associé.

Une technologie de pointe pour une collection hors pair

La bibliothèque de l’Université des Arts appliqués de Vienne est l’un des espaces publics majeurs d’Autriche dédiés à l’art contemporain, avec une prédilection pour les arts appliqués et les arts visuels. La collection compte 149 000 volumes, parmi lesquels 99 000 sont empruntables. 5 000 de ces volumes sont des livres d’artistes, qui sont présentés dans le cadre d’expositions temporaires dans une zone de grands rayons ouverts.

« Les informations mises à disposition par la bibliothèque reflètent tous les domaines étudiés à l’Université. En plus d’offrir la possibilité de toucher concrètement les œuvres, la bibliothèque offre de nombreuses opportunités analogiques et numériques de recherche et d’analyse », insiste Sybille Hentze. « Il était très important pour nous que les documents populaires ainsi que les magazines soient parfaitement protégés grâce à la RFID, tout en étant confortablement accessibles », poursuit-elle, avant de conclure : « Nous considérons comme notre mission de donner à nos visiteurs une nouvelle forme d’accès au savoir. Les technologies de bibliothèque nous aident à libérer des ressources humaines et à les employer de façon opportune. Et elles nous permettent de rendre notre collection littéralement tangible, en l’exposant en accès libre de façon à la fois attrayante et sécurisée. »

L’Université des Arts appliqués de Vienne est réputée dans le monde entier. En tant que bibliothèque d’enseignement moderne, elle s’efforce de rester à la page et d’offrir des solutions flexibles. Elle envisage notamment à l’heure actuelle d’étendre ses horaires d’ouverture.

icon-open-book

Vous pourriez aussi aimer

Informations + Tendances