Bibliothèque publique du Comté de Gwinnett 

Gwinnett customers use bibliotheca equipment
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email

Bibliothèque publique du Comté de Gwinnett : un accès étendu grâce à open+

open+ par bibliotheca est une solution complète qui offre un accès plus pratique aux usagers, une plus grande flexibilité au personnel de bibliothèque et davantage d’opportunités de sensibiliser les communautés. En déployant la solution open+ par bibliotheca, les bibliothèques peuvent attirer de nouveaux usagers et leur fournir un accès à leur établissement aux heures qui leur conviennent le mieux. Cette solution leur permet d’élargir l’accès à leurs documents, espaces et ressources en libre-service au-delà des heures d’ouverture normales durant lesquelles le personnel est présent.

L’accès et l’innovation, chevaux de bataille du Comté de Gwinnett

bibliotheca a déployé la solution open+ pour la première fois au Danemark en 2007, et a continué de la faire évoluer au cours des 10 dernières années. Actuellement, plus de 500 bibliothèques dans le monde prolongent leurs heures d’ouverture grâce à open+. Pourtant, la solution était jusqu’à récemment indisponible en Amérique du Nord.

La bibliothèque publique du Comté de Gwinnett, composée de 15 établissements et située juste au nord d’Atlanta, a eu le plaisir de devenir le premier réseau de bibliothèques d’Amérique du Nord à étendre ses heures d’ouverture via l’utilisation d’open+. C’est ainsi qu’elle s’est portée candidate, en juin 2016, pour procéder à un essai pilote du programme au sein de son établissement de Lawrenceville.

« Notre priorité au sein du Comté de Gwinnett a toujours été de favoriser l’accès », indique Charles Pace, directeur général. « Les contribuables ont payé pour ces bâtiments, ils ont payé pour ces collections et ces ressources, c’est pourquoi nous estimons qu’ils devraient être autorisés à les utiliser dans toute la mesure du possible. Nous voyons open+ comme un moyen de servir cet objectif. »

Les premiers pas : étendre l’accès le matin

La bibliothèque du Comté de Gwinnett a commencé par offrir au sein de son établissement de Lawrenceville des heures d’ouverture étendus le matin. Là où tous les établissements du réseau ouvrent à 10h du lundi au samedi et à 12h le dimanche, open+ a permis à celui de Lawrenceville d’être accessible aux usagers dès 8h, 7j/7 – soit une augmentation de 27 % des heures ouverture.

« Nous avons commencé par proposer un accès étendu le matin parce que nous avions déjà du personnel présent dans le bâtiment à ces heures. Même si celui-ci n’était pas en service, le simple fait qu’il y ait eu quelqu’un sur place a suffi à dissiper nos inquiétudes à mesure que le système était testé », déclare Pace.

Ces craintes initiales mises à part, l’établissement de Lawrenceville n’a pas connu le moindre incident avec open+ depuis son déploiement. En réalité, l’expérience a été un tel succès que la bibliothèque du Comté de Gwinnett a également décidé d’y proposer un accès étendu le soir. Ces heures d’ouverture nocturnes en mode open+ ont été mises en place le 30 octobre. Grâce à open+, l’établissement est désormais accessible aux usagers de 17h à 22h, 7j/7.
Un complément aux heures de présence du personnel, et non un remplacement

« Dans l’idéal, nous aurions du personnel présent dans les bibliothèques 24h/24 », indique Pace. « Mais ce n’est ni pratique, ni rentable. Le déploiement d’open+ n’a pas pour vocation de remplacer le personnel, mais plutôt d’offrir un accès supplémentaire au-delà de ce que nous pourrions nous permettre dans le cas contraire.

Certains usagers, dans l’incapacité de se rendre dans une bibliothèque pendant les heures normales d’ouverture, se retrouvent à avoir besoin de documents ou d’un accès à un ordinateur une fois l’établissement fermé. open+ permet aux bibliothèques de répondre à leurs besoins en matière de libre-service à l’heure qui leur convient le mieux. Grâce à cette solution, les bibliothèques peuvent contrôler à distance les ordinateurs, les bornes libre-service, les éclairages et les systèmes de sécurité – et fournir en somme un accès en toute sécurité.
open+ s’intègre parfaitement à toutes les solutions de SIGB, de libre-service et de sécurité existantes, et peut être modifié pour s’adapter à n’importe quelle bibliothèque, quelles que soient sa taille ou sa localisation. Grâce à ce système, les bibliothèques peuvent configurer facilement leurs heures d’ouverture, surveiller l’activité et personnaliser leurs annonces sonores à destination des usagers.
Avec le déploiement d’open+ par la bibliothèque du Comté de Gwinnett, l’établissement de Lawrenceville a plus que doublé ses heures d’accès pour les usagers, sans pour autant réduire le temps que le personnel doit consacrer à la sensibilisation et aux programmes, qui comptent parmi les missions essentielles du réseau. À ce jour, 400 usagers se sont inscrits sur open+, et la bibliothèque reçoit en moyenne 100 visites par mois. Pace s’attend à ce que ce nombre augmente considérablement avec l’introduction des heures d’ouverture en mode open+ le soir.
Protéger l’accès aux bibliothèques de la récession
On se souvient tous de l’énorme ralentissement économique qui a commencé en 2008. Les bibliothèques de tout le pays ont été durement touchées à mesure que les coupes budgétaires ont entraîné une réduction du personnel et des heures d’ouverture des bibliothèques. Aujourd’hui encore, nombreuses sont les bibliothèques qui peinent à fonctionner sur des budgets bien inférieurs à ceux dont elles bénéficiaient il y a 10 ans.
Pace voit dans open+ un moyen pour les bibliothèques de se protéger de toute nouvelle crise économique de ce genre. « Nous espérons ne jamais connaître d’autre grande récession ou ralentissement majeur, mais dans l’éventualité où cela se produirait, open+ permettrait au moins de maintenir l’accès aux collections. »

Gwinnett infographic details

Un accès étendu grâce à open+
Outre l’accès étendu au soir mis en place le mois dernier à Lawrenceville, la bibliothèque du Comté de Gwinnett prévoit de déployer open+ au sein de son établissement de Suwanee.

« Nous n’en sommes encore qu’au début », déclare Pace, « mais nous avons bon espoir d’étendre un jour l’utilisation d’open+ à l’ensemble du réseau de la bibliothèque publique du Comté de Gwinnett. »

Si le Comté de Gwinnett est le premier réseau de bibliothèques d’Amérique du Nord à déployer open+, d’autres tels que les Comtés de Hennepin et de Ventura ne sont pas loin derrière. À ces bibliothèques et à d’autres, Pace offre ce conseil : « Si vous voulez étendre l’accès à votre collection, open+ est un excellent moyen. Je vous le recommande vivement – nos usagers le décrivent comme un service VIP. »

 

Notre priorité au sein du Comté de Gwinnett a toujours été de favoriser l’accès. Les contribuables ont payé pour ces bâtiments, ils ont payé pour ces collections et ces ressources, c’est pourquoi nous estimons qu’ils devraient être autorisés à les utiliser dans toute la mesure du possible. Nous voyons open+ comme un moyen de servir cet objectif.

 

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

SaveSave

Vous voulez en savoir plus sur les solutions bibliotheca mentionnées dans cette étude de cas ? Contactez-nous !

Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur facebook
Partager sur print
Partager sur email

Recevez des mises à jour mensuelles

Soyez les premiers à être mis au courant des nouvelles expériences client, des mises à jour des produits, et bien plus !
" Veuillez noter qu'en vous inscrivant, vous déclarez que vous acceptez que Bibliotheca puisse envoyer des courriers électroniques concernant l'actualité, les ventes, les jeux-concours, les promotions et les annonces. Vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment. Vous acceptez également que Bibliotheca traite vos informations personnelles comme indiqué dans nos conditions générales et notre politique de confidentialité. "
S'abonner !

Nous contacter

Besoin d’une assistance, d'informations sur les ventes ou de renseignements généraux ? Faites-nous savoir en quoi nous pouvons vous aider.