Bibliothèque municipale de Coire

Stadtbibliothek Chur öffnet mit open+ 100 Stunden in der Woche
Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on print
Share on email

Grâce à open+, la nouvelle bibliothèque municipale de Coire est ouverte 100 heures par semaine

L’ouverture de la bibliothèque municipale de Coire dans l’ancien bâtiment de la Poste, une merveille d’architecture classée Monument historique et située en plein centre-ville, est un exemple réussi de la compatibilité entre technique ultra-moderne, ambiance bien-être moderne et respect des constructions d’époque. Elle sort du lot grâce à l’utilisation de la solution bibliotheca open+, grâce à laquelle la ville de Coire a pu étendre ses horaires d’ouverture de 50 à 100 heures par semaine.

En effet, désormais, la bibliothèque municipale est ouverte sept jours sur sept, de 6 h à 22 h. C’est la première de Suisse à être bibliothèque ouverte tôt le matin, le soir et le dimanche. Lors des horaires principaux, de 10 h à 19 h en semaine, et le samedi jusqu’à 16 h, du personnel est présent.

 

info la bibliothèque municipale de Coire


Nouveaux groupes cibles

Julia Wäger, la Directrice de la bibliothèque, explique le succès du modèle de bibliothèque ouverte : « Dans notre quotidien, nous avons l’habitude d’utiliser les offres lorsque nous en avons le temps et l’envie. Pour les bibliothèques, avoir conscience que les conditions de vie de la société ont évolué, et savoir intégrer cette évolution dans leur concept est une chance inégalable. Grâce aux horaires d’ouverture élargis, nous avons gagné en attrait aux yeux de tout nouveaux groupes cibles, et avons, depuis notre ouverture, conquis beaucoup de nouveaux/ nouvelles client(e)s. »

Une comparaison du nombre de visiteurs entre novembre 2018 et janvier 2019, explicitement axée sur les horaires open+, met en évidence des favoris indéniables : Plus de 600 visites sont enregistrées tous les mois. Tendance à la hausse. Certains visiteurs venant à deux, voire même en famille, le nombre d’entrées réel est donc encore plus élevé. C’est le dimanche, où la bibliothèque est ouverte du matin au soir sans aucun personnel présent, que la fréquence de visites est la plus élevée de la semaine. Au cours des derniers mois, le nombre de visites le samedi a légèrement augmenté, et se rapprochent de plus en plus des chiffres du dimanche. En semaine, ce sont les horaires annexes, tôt le matin et en fin de journée, qui se sont avérés être les horaires de visite préférés. Les horaires de pointe sont de 9 h à 10 h, et de 19 h à 20 h.

L’emplacement de la bibliothèque, en plein centre-ville, et la vaste superficie de cette construction de style néo-Renaissance, avec ses hautes fenêtres, sont sans aucun doute un atout de taille.« Nos grandes fenêtres, toujours éclairées, sont une invitation pour les passants, et pas seulement la nuit. » Julia Wäger se réjouit de ce que le public de la bibliothèque soit si respectueux avec l’endroit comme avec les livres : « Jusque-là, rien n’a été volé ou endommagé pendant les horaires de Bibliothèque ouverte. De toute évidence, la structure en espace ouvert ainsi que l’aménagement intérieur suscitent le respect de tous. Nos visiteurs se sentent bien, et donc en sécurité. » Le fait de savoir que le seul moyen d’avoir accès aux horaires d’ouverture sans personnel est de venir lors des horaires d’ouverture imposant de s’annoncer au panneau d’entrée renforce le sentiment de sécurité.

Hell erleuchtet lockt die Stadtbibliothek auch nachts Besucher an.

Grande acceptation de la nouvelle technologie

Grâce à la radio-identification (RFID), la bibliothèque dispose d’équipements dernier cri. Deux bornes selfChecks 100 proposant différentes options de paiement, un point d’enregistrement intégré dans le mobilier, des bornes de RFID situées à l’entrée et le dispositif automatisé de restitution, ainsi qu’un système de tri à 5 sens assurent un self-service impeccable et un fonctionnement très efficace. Nombreux sont les utilisateurs qui apprécient la possibilité de déposer leurs emprunts dans le bac des restitutions vite fait, sur le chemin du supermarché ou en rentrant du travail. « Le système d’auto-enregistrement est extrêmement confortable et est utilisé par les jeunes comme par les adultes », commente Julia Wäger. La bibliothécaire est enchantée de voir un retraité expliquer à la personne l’accompagnant comment emprunter et ramener des livres soi-même. 

Interview mit Julia Wäger. TV Südostschweiz

« C’est une très belle chose que la bibliothèque soit utilisée par toutes les générations », confie la Directrice. « En tant que lieu, que point de rencontre en un tel endroit dans Coire, la bibliothèque joue un rôle central. »

Selbstverbuchung in der Stadtbibliothek Chur

Un troisième lieu dans un emplacement idéal

La nuit, ce sont les étudiants qui viennent, car il leur est plus facile de se concentrer dans l’environnement de la bibliothèque. Les personnes qui travaillent vont à la bibliothèque pour y passer du temps entre leur travail et le sport. Les familles utilisent le service le week-end. La nouvelle bibliothèque se veut un troisième lieu moderne. Les architectes du cabinet Maurusfrei ont conféré à l’espace intérieur une esthétique sobre et moderne. 20 % de la superficie totale sont prévus pour servir comme surface de séjour. Des nids chaleureux ont été aménagés pour étudier, des groupes de canapés bien confortables ont été installés pour la détente, et de douillets fauteuils ont été positionnés face aux fenêtres, pour les lecteurs de magazines et de journaux. Les étagères de livres sont sur roues, afin de pouvoir utiliser l’espace de manière flexible lors d’évènements. L’offre très diverse de médias est proposée sur presque 1.000 m2, bénéficiant ainsi de suffisamment de place. Ce sont presque 60.000 livres, DVD, livres audios, CD et jeux qui sont à la disposition des quelques 45.000 habitants de Coire et des communes voisines.

Chur, Post. Bundesamt für Bauten und Logistik, Bern, Bauten Inland III (von Laura Schuppli). 1905

Lorsque l’ancien bâtiment de la Poste à la magnifique façade en sgraffite, construit en 1904 et symbole de la ville, se libéra en 2016, la municipalité tint à y installer une institution utile et pertinente pour toute la commune. Ainsi, les regards se dirigèrent rapidement vers la bibliothèque publique. Lors du déménagement, les deux anciennes bibliothèques, d’Aspermont et d’Arcas, la ludothèque, ainsi que la bibliothèque interculturelle Vossa Lingua furent réunies dans ce lieu éminent. « Le déménagement dans la Grabenstraße répondait à une volonté de mise en valeur de la bibliothèque, qui se trouvait désormais à un emplacement idéal, en plein cœur du centre-ville », raconte Julia Wäger en décrivant la phase de planification du projet. Une équipe de planification, composée de fonctionnaires municipaux et de collaborateurs de la bibliothèque, ont développé, en collaboration avec le sociologue Meinhard Motzko, un concept convainquant, qui prévoyait dès le départ une bibliothèque ouverte. Selon Motzko, les bibliothèques ont la fonction sociale de résoudre des problèmes. Il axe ses concepts essentiellement sur le groupe cible de l’avenir : les enfants et les adolescents.

En s’appuyant sur l’utilisation d’origine, un petit comptoir de Poste a été intégré dans la bibliothèque. Ainsi, les clients de la Poste découvrent obligatoirement la bibliothèque. Il est également prévu d’installer un café sous le même toit, afin de compléter l’offre tout en répondant aux besoins des visiteurs.

L’avenir

Les attentes de notre société de l’information, très axée sur l’Internet, sont en pleine mutation. Le modèle d’ouverture de 9 h à 17 h n’est plus d’actualité. Aujourd’hui, dans de nombreux domaines de la vie, nous attendons un service 24h/24, 7 jours/7. Même si la bibliothèque municipale de Coire ne pratique pas encore une ouverture 24h/24, elle ne l’exclue pas non plus. Et Julia Wäger de rajouter : « Nous allons observer l’évolution de l’intérêt de nos client(e)s. Si l’on détecte un besoin pour une ouverture plus longue, par exemple jusqu’à minuit, ce serait possible d’y répondre facilement et sans travail ni frais supplémentaires. La technologie nécessaire offre la flexibilité requise, toutes les autres mesures étant déjà réglées. »

Photos © Christoph Zindel. Bibliothèque municipale de Coire.
Office fédéral des bâtiments et de la logistique, Berne, Bâtiments Inland III (par Laura Schuppli), 1905.
Vidéo © TV Südostschweiz. Post du 26.03.2019

Vous voulez en savoir plus sur les solutions bibliotheca mentionnées dans cette étude de cas ? Contactez-nous !

Share on linkedin
Share on twitter
Share on facebook
Share on print
Share on email

Recevez des mises à jour mensuelles

Soyez les premiers à être mis au courant des nouvelles expériences client, des mises à jour des produits, et bien plus !
" Veuillez noter qu'en vous inscrivant, vous déclarez que vous acceptez que Bibliotheca puisse envoyer des courriers électroniques concernant l'actualité, les ventes, les jeux-concours, les promotions et les annonces. Vous pouvez révoquer votre consentement à tout moment. Vous acceptez également que Bibliotheca traite vos informations personnelles comme indiqué dans nos conditions générales et notre politique de confidentialité. "
S'abonner !

Nous contacter

Besoin d’une assistance, d'informations sur les ventes ou de renseignements généraux ? Faites-nous savoir en quoi nous pouvons vous aider.

Scroll to Top